American Épopée

(Ce titre est épuisé, mais certains libraires ingénieux en ont peut-être encore une copie.)

de guillaume cloutier

D’une poésie graphique et crue, magnifiquement tissée à travers le drapeau américain, Guillaume Cloutier nous propose un voyage abrupt et sans retour chez notre voisin du sud, s’inspirant de sa culture de l’excès gras et brillant, de sa musique éternelle, de ses paysages plus grands que nature et surtout de sa langue puissante et parasite.

Mais attention, l’auteur n’est pas qu’un témoin passif et critique de la nation États-unienne : il s’enfonce goulûment en elle dans un parcours de dépravation qui le mène de New York à Honolulu, par les grandes autoroutes bordées de «stops». Il croisera sur son chemin des fantômes du Far West, des nouveaux prophètes, des vieux soldats musiciens, des junkies, des idoles de la culture pop, des sidéens et surtout le véritable héritier de ce Nouveau Monde, celui à qui aurait dû être dédié ce recueil : l’américain moyen, obèse et suffisant, obscène et religieux, fier esclave d’une société que tous ont déjà détestée et enviée. Bienvenue à bord.