villes mortes

De Sarah Berthiaume

 

Villes mortes, c’est une ville romaine ensevelie par le Vésuve en 79 avant Jésus-Christ; c’est une ville minière de la Côte-Nord désaffectée en 1984; c’est une ville d’Asie centrale occupée par l’OTAN depuis 2003; c’est un quartier de divertissement fondé en 2006 à Brossard, au Québec.

Villes mortes, c’est Pompéi, la foudroyée; Gagnonville, l’agonisante; Kandahar, la martyre; DIX30, la zombie.

Villes mortes, c’est aussi, et surtout, une réflexion sur l’origine, l’éphémère, la catastrophe, le deuil, le vide, l’espoir.

Villes mortes, c’est quatre face à face entre l’humain et l’immobilier. Quatre chroniques nécrologiques douces-amères. Quatre grandes morts qui surviennent dans quatre petites vies.

Villes mortes, c’est quatre contes sur quatre filles vivantes qui racontent leur relation avec une ville morte.

ISBN : 978-2-923553-45-0
100 pages, 20$