LA foire aux Questions

 

Je veux envoyer un manuscrit à Ta Mère. Comment je fais?

 Les manuscrits complets (pas d’extraits) doivent être envoyés par courriel, en format Word.

 

Quels genres littéraires publie Ta Mère?

MAXIME

Dès le départ, Ta Mère a eu la volonté de toucher à tout. On voyait la maison d’édition comme un lieu d’exploration et d’apprentissage, sans limites. Maintenant, je dirais que nous avons une prédilection pour les récits longs, peu importe leur genre, et un intérêt marqué pour le design, c’est pourquoi nous publions d’autres types de projets, comme notre série de comics. Par contre, pour l’instant, nous ne publions plus de poésie.

En gros, nous publions les livres qui nous plaisent assez pour qu’on passe un an à travailler relativement bénévolement dessus. 

 

Pourquoi « Ta Mère »?

RACHEL

L’idée du nom « Ta Mère » est venue avant même le début du projet de maison d’édition. À l’époque, nous avions le projet d’écrire un livre dont le titre serait « Le livre noir de ta mère » et le nom est resté.

MAXIME

Le nom nous faisait vraiment rire. On a vu tout de suite toutes les possibilités de jeux de mot dont on se sert depuis (et qui nous font toujours autant rire). Aussi, nous trouvions que le nom permettait de donner le côté ludique que nous souhaitions pour la maison.

 

Comment Ta Mère voit-elle son rôle d’éditrice? 

MAXIME

On part d’un texte qui n’est pas encore tout à fait terminé et notre travail est de faire ressortir ce qui est déjà là.

MAUDE

Autrement dit, on essaie d’abord de comprendre ce que l’auteur dit ou veut dire et nous l’aidons à le faire le mieux possible, en l’aidant à faire des choix, que ce soit pour modifier des passages ou pour éliminer des bouts inutiles.

RACHEL

Nous créons un dialogue avec les auteurs. Il n’est jamais question d’imposer des modifications.

MAXIME

Nous pouvons nous permettre de prendre le temps qu’il faut pour que le livre soit le meilleur possible. Nous n’avons jamais publié un livre qui n’était pas prêt et nous ne le ferons jamais!

 

Comment se travaillent les couvertures des livres de Ta Mère?

MAXIME

Nous voulions faire des livres que les gens auraient envie de laisser traîner, puis l’identité graphique des couvertures est venue avec le travail de Ben. C’est devenu la vraie signature de Ta Mère.

BENOIT

Les couvertures sont encore de grands terrains de jeux. J’ai beaucoup de plaisir à expérimenter chaque fois, surtout depuis que je me suis rendu compte qu’il n’était pas nécessaire d’utiliser des éléments récurrents sur les livres.

J’essaie de faire une illustration qui sera l’emblème du texte. Ce qui est à l’extérieur reflète donc à 100 % ce qui est à l’intérieur. À chaque fois, je lis le manuscrit au complet puis on en discute en équipe, ce qui permet d’amener l’illustration plus loin.

Je ne fais pas des choix stratégiques, mais des choix naturels. J’ai besoin de pouvoir triper!