Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2018, Carolanne Foucher utilise sa formation de comédienne pour injecter une bonne dose de pivots dramatiques et d’humour dans tout ce qu’elle écrit. En plus de la poésie, elle écrit pour le théâtre en espérant un jour se payer un condo avec ses droits d’auteur. Sa pièce de théâtre Manipuler avec soin sera créée à la Licorne en mai 2020.

Sa poésie se classe quelque part entre le naufrage du Titanic et une canette de San Pellegrino bien fraîche, l’été.

Né à Québec le 24 mai 1984, Akena Okoko est surtout connu sous le nom de KNLO, rappeur du groupe Alaclair Ensemble et pondeur de la série instrumentale Craqnuques. Il est aussi fan fini de basket-ball et fier imageur du récit afro-bas-canadien.

Après plusieurs saisons de tournées et de récoltes, Akena prend au printemps 2018 un moment pour se replonger dans quelques anecdotes et réflexions sur son adolescence dans la ville de Québec au tournant des années 2000. En ressortiront un album et un livre, tous deux appelés Sainte-Foy.

 

En plus d’être diplômée en thanatologie, Maude Jarry est titulaire d’un baccalauréat en écriture de scénario et création littéraire de l’Université de Montréal. Ces jours-ci, elle passe de moins en moins de temps auprès des morts, se concentrant sur l’écriture et sur les tâches glauques et saugrenues d’un travail de bureau. Elle a collaboré à la revue Mœbius et éprouve un amour inébranlable pour les chats et la quétainerie. Si j’étais un motel j’afficherais jamais complet est son premier livre.

Frankie Barnet est diplômée en création littéraire de l’université Concordia. Elle a publié dans plusieurs revues dont PRISM International, Peach Magazine, le Washington Square Review et l’anthologie des meilleures nouvelles canadiennes 2017 de l’éditeur Biblioasis. Elle complète présentement une maîtrise à l’université de Syracuse. Fille d’intérieur (Indoor kind of girl) est son premier livre.

Détenteur d’un doctorat de l’Université McGill, Stéphane Girard est professeur de littérature et de sémiologie à l’Université de Hearst (Ontario). Auteur des ouvrages Autopsie de l’hétérogène chez Christine Montalbetti (2016) et Plasticien, écrivain, suicidé. Ethos auctorial et paratopie suicidaire chez Édouard Levé (2014), il mène des recherches qui portent notamment sur l’inscription de la subjectivité dans la littérature francophone expérimentale et la culture pop contemporaines. DJ dilettante et mélomane averti, il fait, avec Poétique du mixtape (et à l’instar de Marie Davidson), ses adieux au dancefloor.

Cathon est autrice, illustratrice et bédéiste. Titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques, elle publie depuis 2013 des bandes dessinées et des albums jeunesse aux éditions La Pastèque, Pow Pow et Comme des géants, en plus de dessiner pour la Gazette des Femmes. Vieille école est sa première collaboration avec Ta Mère. Elle vit et travaille à Montréal.

Rosalie Roy-Boucher est Abitibienne même si elle vit à Montréal. Elle détient une maîtrise en littérature de langue française de l’Université de Montréal pis elle la flashe à l’occasion. Elle a publié dans les revues Zinc et Cousins de personne. Alice marche sur Fabrice est son premier roman.

Jérôme Baril habite à Montréal. Il est titulaire d’une maîtrise en création littéraire de l’UQAM et il est présentement en recherche d’emploi. Pour des références ou pour son CV, n’hésitez pas à communiquer avec lui : baril.jerome@hotmail.com.

Dimanche est son premier livre.

Andrew Forbes est un écrivain et essayiste ontarien. Finaliste au Prix Journey, il a publié des articles et des nouvelles dans divers magazines et revues, tels que VICE Sports, The Classical, The New Quarterly, This Magazine, The Feathertale Review, Found Press et Scrivener Creative Review. Son premier livre, un recueil de nouvelles intitulé What You Need, est paru en 2015 chez Invisible Publishing. Le livre a notamment été en lice pour le Danuta Gleed Literary Award et a été sélectionné comme finaliste pour le Trillium Book Prize. De l’utilité de l’ennui: textes de balle est son premier livre traduit en français.

Ex-collectionneuse de petites pouliches et nostalgique du bronzage en cabine, Mélodie Nelson est maman à la maison, auteure et chroniqueuse. Elle est accroc au kombucha et croit que le diadème est l’accessoire parfait pour toutes les situations possibles. Ses pieds sont laids, mais ce n’est pas trop grave. Juicy est son premier roman.