Que ceux qui m’aiment me sauvent

de Alexandre Dostie

tous les dommages doivent être évités
toutes les pertes sont totales
les pompiers n’ont jamais eu de cœur à l’ouvrage
le monde est pyromane
tassez-vous du chemin
y a juste moi qui peux empêcher la mort
et je n’y arrive jamais vraiment
avec mes deux mains pleines
de poignets cassés

Que ceux qui m’aiment me sauvent est une mise à nu lyrique et crue des physiques de la colère et de l’effondrement mental. Tu vas trouver ça bizarre, mais j’avais envie de me rappeler les secousses de ma lente noyade. C’est pas pour faire pitié : nos naufrages sont sûrement différents, mais je sais que la peur, avaler la tasse, entraîner des lifeguards dans la tourmente, ça t’arrive aussi. Entre des chevaux, des chiens, deux autruches, un vampire, des morts pis une couple de chansons d’amour, j’ai découvert que la noyade n’est parfois qu’une plongée nécessaire vers soi. Ouin, je suis rendu là.

ISBN : 978-2-925110-36-1
136 pages, 20$