Sauf quand je suis un aréna

de Frédérique Marseille 

To-do du début de saison : 

  • Demander à ma mère sa clef pour refaire des doubles de la porte principale 
  • Vérifier avec Mme Elizabeth qu’elle a retrouvé son box 10mm dans le garage
  • Regarder au moins une fin d’après-midi dans les yeux, sans tomber
  • Aller en ville racheter du bacon pour la semaine de relâche
  • Louer un stroboscope pour la soirée spaghetti (vérifier avec les parents que personne est épileptique)
  • Défaire le nid que Merle s’est fait dans mes mains
  • Demander au propriétaire des retraites Gaïa-mazing si je peux ranger mon coeur dans le sous-sol
  • Inviter mon père à visiter l’aréna

Une propriétaire d’aréna essaie de passer au travers de l’hiver tout en recollant ses morceaux, entre les pratiques du spectacle de patin et le son des pics-bois, pendant qu’on retient notre souffle comme devant les triples axels et les doubles boucles piqués des patineurs à la télé. Sauf quand je suis un aréna, un livre qui se lit sur les bancs froids des estrades, un manteau sur le dos et une frite-sauce dans les mains. 

ISBN : 978-2-925110-42-2
176 pages, 22$