Lancement printanier!

22 avril 2015

C’est dans un plaisir tout printanier que Ta Mère t’invite au lancement de ses deux publications de la saison: la pièce de théâtre infiniment controversée L’assassinat du président, d’Olivier Morin et Guillaume Tremblay, ainsi qu’une réédition du premier roman publié par la maison, Vers l’est, de Mathieu Handfield. 

Au menu de la soirée: bonnes bières, dédicaces songées, performances inédites, belles personnes, musique des grandes occasions et peut-être même, si vous êtes gentils, la deuxième édition du rap battle de Ta Mère.

c’est le 11 mai, à 19h, au Sporting club sur la salace rue St-Laurent.

À ne pas manquer, comme ils disent!

Printemps 2015

11 mars 2015

Ta Mère sort de son hibernation et annonce ses deux sorties printanières : L’assassinat du président, d’Olivier Morin et Guillaume Tremblay, deuxième volet de leur trilogie du futur, ainsi qu’une réédition du tout premier roman publié par la maison, Vers l’est, de Mathieu Handfield.

Ça sort en librairie début mai. On vous tient au courant pour le lancement et on vous dévoile les couvertures dans les prochaines semaines!

L’ASSASSINAT DU PRÉSIDENT, D’OLIVIER MORIN ET GUILLAUME TREMBLAY (THÉÂTRE)

Québec, 2022. La province est plongée dans la peur et la répression. Un référendum est tenu chaque année par le gouvernement caquiste et l’opposition officielle libérale dans le seul but d’humilier les derniers tenants de la souveraineté.

Gilles Duceppe, retraité en Suisse depuis dix ans, a une épiphanie. Il réalise qu’il marmonne. Un peu. Beaucoup. Énormément. Il revient au Québec, suit des cours de diction chez Serge Postigo, puis devient dirigeant du camp du OUI en vue du neuvième référendum. Mais d’obscures menaces de mort assombrissent sa campagne…

Sous la forme des radiothéâtres d’antan (effets sonores à l’appui), L’assassinat du président est une épopée nationale, intime et shakespearienne qui témoigne du destin tragique et halluciné d’un grand homme d’État et de son chien fidèle, Cacahuète. C’est un appel à la confrontation de nos peurs identitaires ainsi qu’une réflexion sur l’affranchissement par rapport aux guerres invisibles qui divisent le Québec; une souffleuse qui passe dans l’hiver de nos complexes.

 

VERS L’EST (NOUVELLE ÉDITION), DE MATHIEU HANDFIELD (ROMAN)

Paul cracha le sang qui lui était remonté à la bouche et se laissa glisser jusqu’au sol. Les deux autres le prirent par les épaules et le hissèrent sur la banquette arrière. Hauteville plaça un chandail sous sa tête en guise d’oreiller.

– Il va de plus en plus mal, Normandin. Faut qu’on se dépêche.

– Ça irait plus vite si on savait où on s’en va.

– Non, ça irait pas plus vite, ça ferait juste moins peur. Conduis, c’est à ton tour, moi je vais m’occuper de lui.

Ce premier roman de Mathieu Handfield, qui tient à la fois du western, du conte et du récit initiatique, raconte la quête de trois compagnons de voyage (un malade incurable, un meurtrier en fuite et l’auteur peu inspiré d’un spectacle de fin d’année) qui se retrouvent, malgré tout ce qui les sépare, liés par le destin et par un homme qui porte une fausse moustache, afin de vaincre leurs démons et, peut-être, la mort. C’est une histoire aussi réconfortante que déroutante, comme les larmes d’un ours savant amateur de whisky.

Bonne année!

5 janvier 2015

mNWget_q15rgbA7eH_iS4NA

Ta Mère au salon du livre de Montréal

18 novembre 2014

Voici l’horaire des auteurs de Ta Mère au Salon du livre de Montréal. De plus, vous êtes conviés à un petit cocktail vendredi le 22 novembre, à 19h, où l’équipe de Ta Mère ainsi que ses auteurs seront présents pour jaser et se mettre pompette avec vous.

Bon salon!

Matthieu Goyer : Mercredi 19 novembre, 19h à 20h // Jeudi 20 novembre, 18h à 19h // Dimanche 23 novembre, 13h à 14h

Jean-Philippe Baril Guérard : Mercredi 19 novembre, 20h à 21h // Dimanche 23 novembre, 14h à 15h

Mathieu Handfield : Vendredi 21 novembre, 18h à 19h // Dimanche 23 novembre, 18h à 19h

Antonio Dominguez Leiva : Samedi 22 novembre, 13h à 14h

Steph Rivard : Samedi 22 novembre, 14h à 15h

Olivier Morin, Guillaume Tremblay et Navet Confit : Samedi 22 novembre, 15h à 16h

Simon Boulerice : Samedi 22 novembre, 16h à 17h

Sarah Berthiaume : Dimanche 23 novembre, 12h à 13h

 

 

 

 

 

 

 

 

Un lancement double pour Ta mère

4 novembre 2014

Ta Mère t’invite à un lancement qui risque fort de dégénérer. On sort deux excellents romans, (Sports et divertissements de Jean-Philippe Baril Guérard et Igor Grabonstine et le Shining de Mathieu Handfield) et on s’est dit que ce serait l’occasion parfaite de faire une sapré grosse fête.

En fait, si on avait pu, on aurait carrément loué une salle de bal, ce qui aurait bien cadré avec le livre de Handfield, qui met en scène un combat épique entre acteurs sur le plateau de tournage du Shining de Stanley Kubrick, autant qu’avec le livre de Baril Guérard, qui s’inspire de l’œuvre d’Erik Satie pour dépeindre l’existence vide de jeunes artistes avec beaucoup trop de temps et d’argent à perdre. Mais, époque oblige, on va remplacer le flafla et les mondanités pour beaucoup de bière en fut, de la bonne musique et la faune pittoresque de la rue Saint-Laurent.

C’est donc un rendez-vous le 17 novembre à 19 h, au Sporting Club Montréal, 4671 rue Saint-Laurent.

sports&divertissements-web

IGOR-web

Ta Mère a une stagiaire

3 octobre 2014

Depuis le début de l’automne, Ta Mère a une stagiaire suisse. Elle souhaite garder son anonymat. Nous l’appellerons donc Swiss Cheese. Aujourd’hui, on n’avait pas grand chose à faire au bureau, alors on lui a demandé de nous écrire un billet pour le blog. Témoignage.

Ta Mère et moi – une love story

Ça fait déjà deux ans que je le dis à tout le monde autour de moi, dans ma petite Suisse natale, sans honte, sans pudeur, ça sort tout seul de moi, c’est des mots simples, mais qui signifient beaucoup, je le dis souvent, mais jamais à la légère : je suis amoureuse de ta mère.

La réaction c’est d’abord des sourcils froncés, évidemment, ça sent l’amour impur, la relation incestueuse, ou alors on m’explique, presque sans condescendance, que c’est parce que je n’y connais rien, attends un peu de voir d’autres choses et tu verras, tu comprendras, ta mère, ça sonne bizarre, c’est pas pour toi. Mais moi je suis toujours prête, j’ai toujours tout ce qu’il faut sur moi pour légitimer mon amour pour ta mère. Je sors les livres de mon sac à dos. Je donne de belles majuscules à Ta Mère, et je leur montre, moi, comment elle est belle Ta Mère, de plus en plus sexy, jour après jour, et puis à quel point elle est drôle et intelligente. Et quand elle te raconte une histoire, Ta Mère, c’est toujours un grand moment. Alors les petits suisses se ramollissent, ils me font de wow et des hahahaha. Les gens, quand je leur montre Ta Mère, c’est systématique, ils deviennent aussi niais et excités que moi.

Après, bon, c’est pas tout de persuader ton entourage que Ta Mère et moi c’est un bon match. Ça pourrait durer des années comme ça, une relation à sens unique, une dévotion attendrissante mais bien peu palpitante. Je ne voulais pas en rester là.

Alors j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai remballé mon orgueil d’Helvète et j’ai envoyé une déclaration d’amour à Ta Mère. Je proposais juste d’aller boire un verre, rien de trop engageant, un rendez-vous autour d’une bière pendant mon court séjour à Montréal. Ta Mère a répondu. Ta Mère a dit oui. Oh my.

Mais toutes les histoires d’amour commencent par une tragédie. Je n’ai jamais pu me rendre à Montréal en 2013. Une tragédie, je vous dis. Est-ce qu’on se laisse abattre par les signes du destin ? Non. Je suis revenue vers Ta Mère avec une lettre encore plus passionnée. J’aimerais qu’on se voie, mais pas juste pour une bière, j’aimerais qu’on se lance dans quelque chose de plus grand, de plus important.

C’est ainsi que Ta Mère m’a proposé de venir faire un stage.

Tout a cliqué très vite. Ta Mère et moi ça fonctionne, je crois. Paraît que j’augmente la productivité (ça doit être la rigueur suisse). Paraît que je m’en sors pas mal en PowerPoint. Paraît que c’est vraiment l’fun chez Ta Mère et que ça devrait continuer comme ça pour un bout encore.

Swiss Cheese

Portrait Swiss Cheese

Pop-en-stock, le lancement!

15 septembre 2014

C’est maintenant officiel, nous lançons la collection Pop-en-stock le 30 septembre à 19h, au chic Bistro Vices et Versa (6631 boulevard Saint-Laurent). Venez découvrir les deux premiers titres de la série: Youtube théorie et Séries télé, saison un.

La collection Pop-en-stock, extension imprimée de la revue Web du même nom, est une série de documents voués à l’étude des phénomènes de la culture populaire mondiale contemporaine.

you-tube-cover-web

série-télé-cover-web

Liste des liens dans YouTube Théorie

14 septembre 2014

Voici une liste de tout les liens référencés dans YouTube théorie avec le numéro de page correspondant. (mise à jour le 15 septembre 2014)

P. 12    

mode virale du planking

Maru

 P. 15

Lana Del Rey

Glastonburry en 2011

 P. 18

ces bodycounts ultraviolents

« 500 Movie Moments » en dix minutes

le « f-word » dans un film

la phrase « you can’t park here »

les femmes giflées  

les nains abusés sur scène

leur juste vengeance

P. 28

Prison Thriller

P. 29

l’interminable reprise du « célèbre » hypnotoad de Futurama

une phrase culte de l’autre série animée Bob l’éponge

P. 31

stars indiscutées de YouTube, le Angry German Kid

« Harry Potter Ding Ding Dong 10 Hours » 

 P. 34

Take on Me

Harlem Shake

ces autoportraits en images fixes

P. 38

la seule réponse possible à la sursaturation

 P. 39

rival South Park (Vidéo retirée)

écrite par des… lamantins! (Vidéo retirée)

Ooh Ehh Ooh Ah Ahh Ting Tang Walla Walla Bing

 P. 43

« mother monster »

Die Antwoord

Techno Viking

Tron Guy

P. 44

Greatest Freak Out

« corps posthumain »

« weird tatoos »

l’univers du cosplay (VIDEO INTROUVABLE)

mèmes

stars emblématiques

Charlie Sheen on Drugs

les amis de Kevin

 P. 47

les nains

P. 48

les gros

cet étrange Lizardman

P. 55

le Noise Rock

White Noise

du dubstep (VIDEO INTROUVABLE)

P. 56

les mangas toxicomanes

le Führer lui-même faisant de la pub

Darth Vader reprenant Justin Bieber

Star Trek en version gay

P. 57

« The Internet is for porn », comme le chantaient les marionnettes touchantes de Avenue Q

pulsion scopique vers les tétons (VIDEO INTROUVABLE)

perpetuum mobile du capitalisme à l’âge de l’hyperconsommation

P. 58

par une sympathique youtubéenne

ce vacancier habitué de l’étonnante Fistinière

« YouTube Porn Fakeouts »

P. 59

qui régit l’iconosphère néobaroque mainstream

chez Christina Aguilera  

sa rivale Rihanna

pour la finale de X Factor 2010

ce vibrateur vampire

What What In the Butt

P. 60

réactions à la vidéo

P. 71

un des microgenres de choix

mutation d’un personnage en un autre

fusionner

The Elegant Universe

Mandelbrot Set

vidéoclips YouTube

P. 79

une station de télévision nord-coréenne

le « Jesus Christ Twist » d’un prêtre millénariste

un beau poème de l’Uruguayen Mario Benedetti

vidéoclip de popsa slave

la bande-annonce d’un incroyable nanar

la « Fish Slapping Dance » des Monty Python

P. 80

Telegraph

P. 84

expliquée comme un jeu d’enfant

P. 85

l’oeuvre de Gregory Chatonsky Dance With Me

œuvres de Steve Giasson dévolues au site

P. 88

censurée de la mort d’une teenager

tel cet « office porn »

invasion des « zombie guidounes toxiques »

le « Montauk Monster »

l’homme chien

P. 89

liste de liens est ici virtuellement inépuisable

P. 90

réellement contestataires

P. 100

Leave Britney Alone 

 

 Bibliographie

OUVRAGES

DEBORD, Guy. La Société du spectacle 

GIASSON, Steve. 11, Ubu Éditions / Ubu Web, 2010

GIASSON, Steve. Psychosis. The YouTube Series 1, 2010

ARTICLES

« Last Year, J.C. Penney Employees Watched More Cat Videos Than Is Humanly Possible (Almost) » dans Gawker,

« YouYube Studies » dans Pop-en-Stock

BAUDRILLARD, Jean. « Internet crea un mundo invivible para el hombre » dans El Mundo

BARONI, Raphaël. « Imaginaires du labyrinthe. Entretien avec Bertrand Gervais », dans Vox-poetica

BÉDARD, Megan. « 9gag.com : société du spectacle et discours social », dans Pop-en-stock

BERGERON, Mathieu. « Penser les vidéos virales : Tequila Heineken et Bonne fête Kevin » dans Pop-en-stock

GROSSMAN, Lev. « You – Yes, You – Are TIME’s Person of the Year 2006 » dans Time

HOUGH, Stephen. « YouTube, stupidity, fundamentalism and a finger », The Telegraph, 5 juillet 2012

JOUXTEL, Pascal. « Qu’appelle-t-on un mème » dans Société francophone de Mémétique

LEDUC, Emmanuelle. « La matérialisation d’un symbole : le rappant rabbit vibrator et ses déclinaisons dans la culture populaire » dans Pop-en-stock

MICK, Jason. « Google’s « Unsupervised » Self-Learning Neural Network Searches For Cat Pics » dans Daily Tech

THIBAULT, Christophe et Muriel PLANA. « Le vidding sur YouTube ou comment revivre et réinventer ses scènes (homoérotiques) préférées (1) » dans Pop-en-stock