Infolettre #1

21 février 2018

Dans le but d’informer et de divertir son fidèle lectorat, Ta Mère a eu la fausse bonne idée de demander à Alexandre Fontaine Rousseau de prendre le contrôle de son infolettre.

Cette semaine, Alexandre enquête sur les couvertures des livres à paraître ce printemps…

Tu connais sûrement le vieux proverbe niaiseux selon lequel il ne faut pas juger un livre à sa couverture. Il s’agit, évidemment, d’un mensonge perpétué par certains éditeurs qui engagent des graphistes à rabais pour qu’ils leur gossent vite faite une couverture laite sur Microsoft Paint ou pour qu’ils agencent savamment une illustration clipart avec un titre en Comic Sans MS.

Sérieux. Viens me faire croire que la maquette classique de la NRF ne te fait pas de l’œil chaque fois que tu penses à t’acheter la version d’un roman publiée chez Folio. C’est une très belle photo de nature morte que vous avez choisie là, gang. Mais je pense que je vais opter pour l’élégance et la sobriété, quitte à payer vingt dollars de plus pour mon livre.

Entre toi pis moi, tu vas être pogné avec ce livre-là dans ta maison pour un bout de temps. Ça fait que t’es aussi ben de le trouver beau, tant qu’à payer pour. En plus, c’est quand même un peu insultant pour ceux qui se fendent la bicyclette en deux pour faire une bonne job de faire comme si c’était le comble de la superficialité d’être sensible à leur travail.

Aux Éditions de Ta Mère, en tout cas, personne fait semblant que c’est pas important dans l’espoir d’être pris au sérieux. Au contraire, les couvertures sont conçues spécifiquement pour flasher, attirer ton attention et t’inciter à te départir de tes derniers deniers. Enweille don’. Ça va crissement ben paraître sur une photo en plongée, à côté d’une tasse de café.

Watch out, Instagram.

Tout ça pour dire qu’il y a trois nouveaux titres à paraître ce printemps chez Ta Mère et qu’ils ont tous en commun – vous l’aurez sans doute deviné – le fait de posséder une couverture. Fidèle à son habitude, Benoit Tardif s’est surpassé, et je me suis dit que ce serait quand même plate de ne pas le souligner.

Ça fait que j’ai décidé de jaser de ça avec lui, au lieu d’essayer de vous parler de trois livres que je n’ai pas encore lus. On va donc juger ces trois livres là à leur couverture, étant donné que c’est tout ce qu’on a pour le moment de toute façon.
alice-web

 » Pour Alice marche sur Fabrice, l’idée d’une couverture hyper colorée est venue assez rapi-dement : le sud de la France et l’Espagne, ça m’inspirait des couleurs chaudes. De plus en plus, j’essaie de dessiner des décors, des paysages. Je trouve que c’est intéressant et que ça multiplie les possibilités de concepts… et le paysage est important dans ce récit-là. «  

singularité-web

 » Ce que je trouve de plus en plus difficile, c’est de m’assurer que mon illustration colle au ton d’un livre. Mon dessin est naturellement drôle et ç’a été une réelle remise en question quand j’ai fait la couverture de La Singularité est proche. Ç’a été la galère, en fait. J’ai travaillé sur un autre concept, jusqu’à la journée où il fallait envoyer les fichiers à l’imprimeur…  »

28191212_1619617131448026_972269018_n

 » Mais à la dernière minute, on s’est rendu compte qu’on n’aimait pas ça! En plus, j’avais un rendez-vous pour mes REER ce jour-là. Mais une heure avant mon rendez-vous, j’ai ressorti mes crayons… L’idée de l’eau est forte dans le texte. Ça et l’angoisse du soleil… On aimait le côté sensible de cette couverture, alors que ça manquait totalement à la précédente.  »

Dimanche-web

 » Pour Dimanche, je voulais faire quelque chose d’assez minimaliste, probablement en noir et blanc. L’idée de la salle de bain, c’est venu assez instinctivement; ensuite, j’ai eu celle des gouttes dans le miroir. Je trouvais que ça collait bien au texte. On a fait quelques tests et Maxime Raymond [ndlr : le gars qui refuse vos manuscrits] a proposé le bleu. Ça évoquait un peu la solitude, mais aussi la neutralité. Une certaine froideur.  »

Ce que je retiens de tout ça, c’est que Ben a des REER pis pas moi. Tant mieux pour lui.

 



Printemps 2018

9 février 2018

La singularité est proche - Jean-Philippe Baril Guérard – théâtre - 27 février

Un léger contretemps est survenu : Anne est morte, il y a quelques minutes. Elle sera de retour sous peu, le temps de se transférer sur sa copie de sauvegarde. Quinze secondes, tout au plus, pendant lesquelles elle doit cartographier ses souvenirs afin de s’assurer que la nouvelle Anne, celle qui prendra le relais après sa mort, lui sera identique en tous points, ou presque. Elle sera de retour très bientôt, si tout va bien : le transfert est une procédure courante.

Mais évidemment, tout n’ira pas bien.

S’inspirant librement de l’essai du même nom écrit par Ray Kurzweil, La singularité est proche est une pièce d’anticipation explorant les possibilités offertes par un monde dans lequel, au moyen de la machine, l’homme aurait vaincu la mort.

 

Alice marche sur Fabrice - Rosalie Roy-Boucher – roman - 13 mars

Alice marche sur le chemin de Compostelle pour oublier Fabrice, et elle se sacre du reste. La beauté des champs de tournesols, les villages abandonnés, les retraités sympathiques, les illuminations chrétiennes et les petits chiens curieux, bof. Alice marche. C’est juste pour ça qu’elle est venue. Du moins, c’est ce qu’elle pense.

 

Dimanche - Jérôme Baril – poésie - 20 mars

Un homme se lève un matin. Il ne travaillera pas aujourd’hui : c’est sa journée de congé.

Il finira par aller se coucher.

Salon du livre de Montréal

17 novembre 2017

Toute la fin de semaine, nos auteurs sont en dédicace au Salon du livre de Montréal. Passez nous voir dans l’espace Dimedia, kiosque 533!

Véronique Grenier:
Dimanche: 12h à 17h

Jean-Philippe Baril Guérard
Samedi: 15h
Dimanche: 15h

Mélodie Nelson
Vendredi: 19h
Samedi: 11h et 15h
Dimanche: 13h

Amélie Panneton
Vendredi: 18h
Samedi: 14h
Dimanche: 14h

Sarah Berthiaume
Samedi: 14h
Dimanche: 15h

Simon Boulerice:
Samedi: 11h

Andrew Forbes :
Samedi: 12h (seul) et 16h (avec Daniel Grenier et William S. Messier)

Alexandre Fontaine Rousseau et Vincent Giard
Vendredi: 20h
Samedi: 13h et 17h
Dimanche: 16h

Lancements!

22 août 2017

Ta mère va fêter fort cet automne: c’est avec beaucoup de joie que nous vous invitons à célébrer la sortie de Chenous de Véronique Grenier à Sherbrooke et à Montréal ainsi que la sortie de Juicy, de Mélodie Nelson.

À Sherbrooke, venez rencontrer Véronique Grenier et faire signer votre exemplaire tout en dégustant un délicieux French 75 (cocktail préféré de Véronique) et en vous empiffrant de poutine inversée. Ça se passe le 28 août à 18h30 au Restaurant Auguste (82 Wellington Nord). On a très hâte!

Quant aux montréalocentristes, Chenous sera lancé dans la grande ville le lundi 4 août à 19h au Sporting Club (4671 Saint-Laurent). Vous pourrez aussi y rencontrer Véronique et y déguster une bière fraîche en vous trémoussant au son des platines de DJ Riboire. Ce sera assurément une délicieuse soirée.

N’oubliez pas aussi de préparez vos leggings moulants et vos faux ongles, parce que le lundi 18 septembre, à 19h, ça va être la fête. On vous attend avec Mélodie Nelson au Sporting Club (4671 Saint-Laurent) pour le lancement de Juicy, qui sera assurément le livre le plus juteux de la rentrée littéraire. Toujours avec la présence du frivole DJ Riboire aux platines, ce sera chaud chaud chaud.

livres

Lancements de Chenous, de Véronique Grenier

8 août 2017

Parce qu’un lancement, c’est bien, mais deux, c’est mieux, c’est avec beaucoup de joie que nous vous invitons à célébrer la sortie de Chenous de Véronique Grenier à Sherbrooke et à Montréal.

À Sherbrooke, venez rencontrer l’auteure et faire signer votre exemplaire tout en dégustant un délicieux French 75 (cocktail préféré de Véronique) et en vous empiffrant de poutine inversée. Ça se passe le 28 août à 18h30 au Restaurant Auguste (82 Wellington Nord). On a très hâte!

Quant aux montréalocentristes, nous vous invitons le lundi 4 août à 19h au Sporting Club (4671 Saint-Laurent). Vous pourrez aussi y rencontrer l’auteure et y déguster une bière fraîche en vous trémoussant au son des platines de DJ Riboire. Ce sera assurément une délicieuse soirée.

chenous-web 

Lancement de Musiques du diable et autres bruits bénéfiques

14 mars 2017

evenement-1

La meilleure chose que tu peux faire par un beau samedi après-midi, c’est sortir de chez toi pour aller traîner dans un magasin de disques, te dire que tu vas acheter JUSTE UN vinyle pis revenir trois heures plus tard avec une tellement grosse pile de trente-trois tours que tu sais ben pas où tu vas pouvoir ranger ça.

Ça fait que ce samedi 25 mars, viens faire un tour à L’Oblique (4333 Rivard, Montréal) pour acheter JUSTE UN vinyle pis profites-en pour ramasser ton exemplaire de Musiques du diable et autres bruits bénéfiques d’Alexandre Fontaine Rousseau et Vincent Giard. Les auteurs seront sur place pour gribouiller des affaires dans ta copie du livre pis c’est l’fun après ça tu vas savoir quoi feuilleter la prochaine fois que tu vas faire un tour aux toilettes.

Lancement printanier

7 mars 2017

Ta Mère vous invite à venir célébrer la parution de ses deux derniers livres: Petite laine, délicieux roman d’Amélie Panneton, et la réédition des Cicatrisés de Saint-Sauvignac, du quatuor Berthiaume-Boulerice-BarilGuérard-Handfield.

C’est le lundi 13 mars, à 19 h, au Sporting club Montréal (4671 St-Laurent).

Portez vos plus beaux gilets tricotés!

Un cadeau de Véronique Grenier

20 décembre 2016

Parce que Noël, c’est très bientôt, Véronique Grenier a eu l’envie de vous faire un joli cadeau: une page inédite prête à être imprimée, découpée et insérée entre les pages 22 et 23 de votre copie de Hiroshimoi!

Téléchargez-la ici!

Joyeuses fêtes à tous,

Ta Mère

 Hiroshimoi-couv-web