rentrée 2015

17 août 2015

Voici enfin un avant-goût de nos titres pour l’automne 2015!

Fin septembre

LES FILLES AUSSI JOUENT DE L’AIR GUITAR, DE HÉLÈNE LAURIN
(ESSAI, COLLECTION POP-EN-STOCK)

Les compétitions d’air guitar sont des concours performatifs où les participants, à grand renfort de costumes, de mises en scène et de mimes, rendent hommage aux guitaristes électriques et à la mythologie du rock tout en les parodiant. Dans des performances de soixante secondes, les air guitaristes reprennent les récits abracadabrants et la puissance féroce de l’imaginaire plus grand que nature du rock, s’appuyant sur un double discours qui marie le comique et le sérieux.

Or, année après année, les participants du Championnat mondial d’air guitar sont, en grande majorité, de sexe masculin. Pourquoi y retrouve-t-on si peu de femmes? Et, plus encore, comment les rares compétitrices construisent-elles leur genre (gender) dans leur performance? Ces questions forment la base de ce livre, dans lequel Hélène Laurin analyse les prestations de quatre air guitaristes de sexe féminin au Championnat mondial, se demandant si les difficultés rencontrées par les femmes dans la culture rock masculine s’étendent aux compétitions d’air guitar et si, à cause de leur statut peu enviable, les femmes sont plus à même de comprendre les privilèges des hommes et de la masculinité du rock et, ainsi, de les critiquer et de s’en moquer à travers leurs performances.

 

DES NOUVELLES DE TA MÈRE, COLLECTIF
(FICTIONS ET ESSAIS)

Équivalent livresque d’une soirée à micro ouvert, Des nouvelles de Ta Mère est un ouvrage collectif invitant les auteurs et amis de la maison à explorer les formes et les sujets qui les intéressent, sans aucune contrainte.

Ce sac à surprise littéraire, dans lequel se côtoient pêle-mêle des relations conjugales avec un crustacé, le Festival de Cannes, la haine objective des selfie sticks, de jeunes combattants de l’État islamique, le féminisme de Taylor Swift et le travail de forain d’Éric Lapointe, pour ne nommer que ceux-là, est un espace de liberté réjouissant et étrange et un concentré touffus de découvertes.

Avec : Olivier Morin, Sarah Berthiaume, Daniel Grenier, Simon Boulerice, Jean-Phillipe Baril Guérard, Antonio Dominguez Leiva, Simon Laperrière, Sandrine Galand, Hélène Laurin, Gabriel Gaudette, Noémi Schaub et, pour la première fois à l’écran, Laurence Leduc-Primeau.

 

Fin octobre

DES EXPLOSIONS, DE MATHIEU POULIN
(ROMAN)

D’un cockpit à l’autre, les regards de Michael Bay et de Ben Affleck se croisent, échangent une certaine détresse. À plus de vingt mille kilomètres à l’heure, les vaisseaux se caressent légèrement, dos à dos. La collision est évitée de justesse, mais un fragment de météore atteint le propulseur fonctionnel d’Indépendance presque au même moment. Vérité résonne et le champ de vision du cinéaste s’emplit de flammes. Tout s’embrouille. Cette fois, est-ce la mort? Non, ce ne peut pas être la mort. Pas avant d’avoir reconquis Daphné. Pas avant d’avoir trouvé la force de renouer avec ses parents. Pas avant d’avoir percé le mystère du sens.

Pas avant que tous le reconnaissent comme le plus grand intellectuel de son siècle

Premier roman de Mathieu Poulin, Des explosions est une fausse biographie qui retrace le parcours artistique et personnel du cinéaste Michael Bay, un illustre intellectuel dont l’objectif est d’explorer des enjeux philosophiques et sociaux à travers ses films, qu’il s’agisse du discours de la décolonisation dans Bad Boys ou des zones de friction entre l’astrophysique et la métaphysique dans Armageddon. Grands penseurs et poursuites automobiles n’auront jamais fait si bon ménage.

 

LA REMONTÉE, DE MAUDE NEPVEU-VILLENEUVE
(ROMAN)

Elle avait l’habitude des arrêts brusques; elle s’était toujours sauvée dès que ça devenait difficile, elle avait coupé tellement de ponts déjà qu’elle s’était elle-même construit son île avec les retailles. Mais elle voyait bien, maintenant, tout ce qu’elle avait raté en si peu de temps, tous les regrets qu’elle avait alors qu’il était trop tard, et elle mesurait pour la première fois l’ampleur de la perte.

Deuxième roman de Maude Nepveu-Villeneuve, La remontée s’ouvre sur la disparition de David, ancien amant de Clarisse avec qui elle n’a plus de contact depuis des années. Lorsqu’elle apprend la nouvelle au hasard d’un coup de téléphone, un sentiment d’urgence la pousse jusque chez lui, dans le Bas-du-Fleuve, où s’amorce une quête intérieure mêlant le deuil, la création et la filiation.

Au travers d’un récit intimiste appuyé sur un jeu de révélations, on assiste à la lutte de Clarisse, placée devant les conséquences de ses décisions passées, pour remonter des abysses jusqu’à la surface et faire un ultime choix.

 

 

Lancement printanier!

22 avril 2015

C’est dans un plaisir tout printanier que Ta Mère t’invite au lancement de ses deux publications de la saison: la pièce de théâtre infiniment controversée L’assassinat du président, d’Olivier Morin et Guillaume Tremblay, ainsi qu’une réédition du premier roman publié par la maison, Vers l’est, de Mathieu Handfield. 

Au menu de la soirée: bonnes bières, dédicaces songées, performances inédites, belles personnes, musique des grandes occasions et peut-être même, si vous êtes gentils, la deuxième édition du rap battle de Ta Mère.

c’est le 11 mai, à 19h, au Sporting club sur la salace rue St-Laurent.

À ne pas manquer, comme ils disent!

Printemps 2015

11 mars 2015

Ta Mère sort de son hibernation et annonce ses deux sorties printanières : L’assassinat du président, d’Olivier Morin et Guillaume Tremblay, deuxième volet de leur trilogie du futur, ainsi qu’une réédition du tout premier roman publié par la maison, Vers l’est, de Mathieu Handfield.

Ça sort en librairie début mai. On vous tient au courant pour le lancement et on vous dévoile les couvertures dans les prochaines semaines!

L’ASSASSINAT DU PRÉSIDENT, D’OLIVIER MORIN ET GUILLAUME TREMBLAY (THÉÂTRE)

Québec, 2022. La province est plongée dans la peur et la répression. Un référendum est tenu chaque année par le gouvernement caquiste et l’opposition officielle libérale dans le seul but d’humilier les derniers tenants de la souveraineté.

Gilles Duceppe, retraité en Suisse depuis dix ans, a une épiphanie. Il réalise qu’il marmonne. Un peu. Beaucoup. Énormément. Il revient au Québec, suit des cours de diction chez Serge Postigo, puis devient dirigeant du camp du OUI en vue du neuvième référendum. Mais d’obscures menaces de mort assombrissent sa campagne…

Sous la forme des radiothéâtres d’antan (effets sonores à l’appui), L’assassinat du président est une épopée nationale, intime et shakespearienne qui témoigne du destin tragique et halluciné d’un grand homme d’État et de son chien fidèle, Cacahuète. C’est un appel à la confrontation de nos peurs identitaires ainsi qu’une réflexion sur l’affranchissement par rapport aux guerres invisibles qui divisent le Québec; une souffleuse qui passe dans l’hiver de nos complexes.

 

VERS L’EST (NOUVELLE ÉDITION), DE MATHIEU HANDFIELD (ROMAN)

Paul cracha le sang qui lui était remonté à la bouche et se laissa glisser jusqu’au sol. Les deux autres le prirent par les épaules et le hissèrent sur la banquette arrière. Hauteville plaça un chandail sous sa tête en guise d’oreiller.

– Il va de plus en plus mal, Normandin. Faut qu’on se dépêche.

– Ça irait plus vite si on savait où on s’en va.

– Non, ça irait pas plus vite, ça ferait juste moins peur. Conduis, c’est à ton tour, moi je vais m’occuper de lui.

Ce premier roman de Mathieu Handfield, qui tient à la fois du western, du conte et du récit initiatique, raconte la quête de trois compagnons de voyage (un malade incurable, un meurtrier en fuite et l’auteur peu inspiré d’un spectacle de fin d’année) qui se retrouvent, malgré tout ce qui les sépare, liés par le destin et par un homme qui porte une fausse moustache, afin de vaincre leurs démons et, peut-être, la mort. C’est une histoire aussi réconfortante que déroutante, comme les larmes d’un ours savant amateur de whisky.

Bonne année!

5 janvier 2015

mNWget_q15rgbA7eH_iS4NA

Ta Mère au salon du livre de Montréal

18 novembre 2014

Voici l’horaire des auteurs de Ta Mère au Salon du livre de Montréal. De plus, vous êtes conviés à un petit cocktail vendredi le 22 novembre, à 19h, où l’équipe de Ta Mère ainsi que ses auteurs seront présents pour jaser et se mettre pompette avec vous.

Bon salon!

Matthieu Goyer : Mercredi 19 novembre, 19h à 20h // Jeudi 20 novembre, 18h à 19h // Dimanche 23 novembre, 13h à 14h

Jean-Philippe Baril Guérard : Mercredi 19 novembre, 20h à 21h // Dimanche 23 novembre, 14h à 15h

Mathieu Handfield : Vendredi 21 novembre, 18h à 19h // Dimanche 23 novembre, 18h à 19h

Antonio Dominguez Leiva : Samedi 22 novembre, 13h à 14h

Steph Rivard : Samedi 22 novembre, 14h à 15h

Olivier Morin, Guillaume Tremblay et Navet Confit : Samedi 22 novembre, 15h à 16h

Simon Boulerice : Samedi 22 novembre, 16h à 17h

Sarah Berthiaume : Dimanche 23 novembre, 12h à 13h

 

 

 

 

 

 

 

 

Un lancement double pour Ta mère

4 novembre 2014

Ta Mère t’invite à un lancement qui risque fort de dégénérer. On sort deux excellents romans, (Sports et divertissements de Jean-Philippe Baril Guérard et Igor Grabonstine et le Shining de Mathieu Handfield) et on s’est dit que ce serait l’occasion parfaite de faire une sapré grosse fête.

En fait, si on avait pu, on aurait carrément loué une salle de bal, ce qui aurait bien cadré avec le livre de Handfield, qui met en scène un combat épique entre acteurs sur le plateau de tournage du Shining de Stanley Kubrick, autant qu’avec le livre de Baril Guérard, qui s’inspire de l’œuvre d’Erik Satie pour dépeindre l’existence vide de jeunes artistes avec beaucoup trop de temps et d’argent à perdre. Mais, époque oblige, on va remplacer le flafla et les mondanités pour beaucoup de bière en fut, de la bonne musique et la faune pittoresque de la rue Saint-Laurent.

C’est donc un rendez-vous le 17 novembre à 19 h, au Sporting Club Montréal, 4671 rue Saint-Laurent.

sports&divertissements-web

IGOR-web

Ta Mère a une stagiaire

3 octobre 2014

Depuis le début de l’automne, Ta Mère a une stagiaire suisse. Elle souhaite garder son anonymat. Nous l’appellerons donc Swiss Cheese. Aujourd’hui, on n’avait pas grand chose à faire au bureau, alors on lui a demandé de nous écrire un billet pour le blog. Témoignage.

Ta Mère et moi – une love story

Ça fait déjà deux ans que je le dis à tout le monde autour de moi, dans ma petite Suisse natale, sans honte, sans pudeur, ça sort tout seul de moi, c’est des mots simples, mais qui signifient beaucoup, je le dis souvent, mais jamais à la légère : je suis amoureuse de ta mère.

La réaction c’est d’abord des sourcils froncés, évidemment, ça sent l’amour impur, la relation incestueuse, ou alors on m’explique, presque sans condescendance, que c’est parce que je n’y connais rien, attends un peu de voir d’autres choses et tu verras, tu comprendras, ta mère, ça sonne bizarre, c’est pas pour toi. Mais moi je suis toujours prête, j’ai toujours tout ce qu’il faut sur moi pour légitimer mon amour pour ta mère. Je sors les livres de mon sac à dos. Je donne de belles majuscules à Ta Mère, et je leur montre, moi, comment elle est belle Ta Mère, de plus en plus sexy, jour après jour, et puis à quel point elle est drôle et intelligente. Et quand elle te raconte une histoire, Ta Mère, c’est toujours un grand moment. Alors les petits suisses se ramollissent, ils me font de wow et des hahahaha. Les gens, quand je leur montre Ta Mère, c’est systématique, ils deviennent aussi niais et excités que moi.

Après, bon, c’est pas tout de persuader ton entourage que Ta Mère et moi c’est un bon match. Ça pourrait durer des années comme ça, une relation à sens unique, une dévotion attendrissante mais bien peu palpitante. Je ne voulais pas en rester là.

Alors j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai remballé mon orgueil d’Helvète et j’ai envoyé une déclaration d’amour à Ta Mère. Je proposais juste d’aller boire un verre, rien de trop engageant, un rendez-vous autour d’une bière pendant mon court séjour à Montréal. Ta Mère a répondu. Ta Mère a dit oui. Oh my.

Mais toutes les histoires d’amour commencent par une tragédie. Je n’ai jamais pu me rendre à Montréal en 2013. Une tragédie, je vous dis. Est-ce qu’on se laisse abattre par les signes du destin ? Non. Je suis revenue vers Ta Mère avec une lettre encore plus passionnée. J’aimerais qu’on se voie, mais pas juste pour une bière, j’aimerais qu’on se lance dans quelque chose de plus grand, de plus important.

C’est ainsi que Ta Mère m’a proposé de venir faire un stage.

Tout a cliqué très vite. Ta Mère et moi ça fonctionne, je crois. Paraît que j’augmente la productivité (ça doit être la rigueur suisse). Paraît que je m’en sors pas mal en PowerPoint. Paraît que c’est vraiment l’fun chez Ta Mère et que ça devrait continuer comme ça pour un bout encore.

Swiss Cheese

Portrait Swiss Cheese

Pop-en-stock, le lancement!

15 septembre 2014

C’est maintenant officiel, nous lançons la collection Pop-en-stock le 30 septembre à 19h, au chic Bistro Vices et Versa (6631 boulevard Saint-Laurent). Venez découvrir les deux premiers titres de la série: Youtube théorie et Séries télé, saison un.

La collection Pop-en-stock, extension imprimée de la revue Web du même nom, est une série de documents voués à l’étude des phénomènes de la culture populaire mondiale contemporaine.

you-tube-cover-web

série-télé-cover-web